Zal intercède auprès de Simorgh

Magnifique puzzle d'une grande richesse iconographique : rivière, montagnes, animaux, oiseau mythique (Simorgh), personnages... Autant d'éléments qui faciliteront l'assemblage de cette peinture indienne du XVIe siècle. La scène, fabuleuse et splendide, fascine particulièrement les enfants. Ils prendront un plaisir particulier à réaliser ce puzzle. Un cadeau beau et original à offrir ou à s'offrir.

Plus de détails


25,00 € TTC

15 autres produits dans la même catégorie :

Zâl intercède auprès de Simorgh, école moghole, Inde, XVIe siècle, attribué à Miskin

 

Dans un paysage, influencé par l'art persan, un oiseau fabuleux, le Simurgh, vole vers un vieillard, le prince Zal, qui lui demande de sauver son fils Rustam (« Eléphant de guerre ») cruellement blessé ainsi que son fidèle destrier Raksch dans son combat contre Isfendiar, « le héros illustre au corps d'airain ». Des canards et un poisson peuplent le ruisseau au premier plan, tandis que çà et là, des perdrix parsèment les rochers roses. Cette miniature illustre de façon extrêmement précise un épisode du Shah Nameh ou « Livre des Rois », épopée nationale persane à la gloire des anciens rois d'Iran et de leurs exploits légendaires, qui fut mis en forme par Firdousi (« le Paradisiaque ») au XIe siècle. « (...) Zal monta sur une haute montagne ; il apporta de son palais trois cassolettes remplies de feu, et trois hommes pleins de prudence l'accompagnèrent. Quand le magicien fut arrivé sur la crête de la montagne, il tira d'un morceau de brocart une plume, attisa le feu dans une des cassolettes, et brûla au-dessus de ce feu un bout de la plume. Lorsqu'une veille de cette nuit sombre fut passée, on aurait dit que l'air devenait comme un nuage noir. Le Simorgh regarda du haut des airs, il vit la lueur de ce feu ardent devant lequel était Zal, le coeur ulcéré de douleur ; l'oiseau s'approcha en décrivant des cercles, et Zal se leva avec ses trois hommes qui brûlaient de l'encens, bénit l'oiseau à plusieurs reprises et l'adora. Il remplit les trois cassolettes de parfum devant lui, et inonda ses joues du sang de son coeur ». Dès la formation de l'atelier impérial moghol dans la seconde moitié du XVIe siècle, la composition des miniatures s'organise sur trois plans superposés verticalement. En général, comme ici, la scène principale se situe au second plan, à la hauteur des yeux du lecteur. (Notice BnF)

  • Nombre de pièces : 1000
  • Taille : 48 X 68 cm.

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

PayPal