Enluminure

La décoration du livre devint un art majeur dans les empires de la Perse et en Inde durant le Moyen-Age. Les souverains ordonnaient la réalisation de précieux manuscrits qui mobilisaient une équipe de plusieurs dizaine de personnes au sein de l'atelier royal. La calligraphie, l'enluminure et l'arabesque atteignirent leur apogée en terme de raffinement et de prouesse technique.

Plus de détails


16,00 € TTC

13 autres produits dans la même catégorie :

Somptueuse page-tapis de la Fatiha, la première sourate du Coran, provenant d’un manuscrit décoré du XVIe siècle.

Sur un fond enluminé d’or et de bleu profond, des arabesques à motifs floraux se déploient avec grâce au sein de cartouches créant un décor gracieux aux couleurs délicates de rose et de bleu clair rehaussées de subtiles touches de rouge. Les versets de la Fatiha écrits en caractères cursifs, de style naskhi, se détachent sur un fond de nuages. Un médaillon doré marque la fin de chaque verset.

La vénération envers le Coran, considéré comme la Parole de Dieu, a très tôt favorisé le développement de l’art de la calligraphie puis celui de la décoration du livre. Décorer le Verbe divin, l’embellir, le copier sont autant d’œuvres où la piété des croyants s’est exprimée par le truchement du langage artistique. La Fatiha a reçu une attention particulière de la part des artistes car cette sourate est censée résumer en ses sept versets le message coranique dans son intégralité. Embellir la Fatiha de la plus belle manière qui soit, revenait à témoigner de la vénération envers le Livre sacré tout entier.

  • Nombre de pièces : 1000
  • Taille : 48 X 68 cm.

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

PayPal